Newsletter Catalogue

Les erreurs en généalogie

Navigation » Nos pistes » Comment débuter une généalogie

Introduction

La plupart des généalogistes sont conscients de l'existence d'erreurs dans leurs travaux et sont soucieux de les traquer. Pour preuve sur les pages d'accueil publiées sur Internet, nombreuses sont celles sur lesquelles l'auteur d'une généalogie en présentant son travail fruit de plusieurs heures de recherches, avertit son lecteur : " cette généalogie contient sans doute des erreurs ".

Quelles sont les causes  les plus fréquentes de ces inexactitudes qui sont aussi diverses ? Il est difficile de les classer par ordre d'importance, nous citons quelques-une ci-dessous :  

  • les erreurs de saisie et « fautes » de frappe
  • la difficulté de lecture ou l'interprétation de certains actes
  • le prénom, le village ou la profession devient le patronyme
  • confusion entre patronymes de l'acte (ex : l'épouse prise pour le décédé)
  • un  manque de rigueur (date de naissance / date de baptême…)
  • l'erreur commise dans un acte original par son rédacteur ou déclarant
  • la prise d’informations dans des généalogies ou sur Internet sans vérification
  • la confusion d’individus homonymes
  • les erreurs méthodologiques (ex. filiations non prouvées, hypothèses hasardeuses…)

Votre logiciel de généalogie ne sera pas un garde-fou très efficace contre les erreurs. Il vous signalera sans doute l’incohérence d’une filiation dans laquelle la mère serait âgée de 10 ans, ou encore un âge aberrant. Mais si vous rattachez un enfant au mauvais père…,  le logiciel sera lui-même source d’erreurs, souvent du fait de ses – par ailleurs très pratiques – fonctionnalités avancées. Ainsi, l’auto-complétion pourra transformer un « François » en « Françoise », individu auquel le logiciel attribuera automatiquement le sexe féminin. Une fusion malencontreuse de deux individus ou l’intégration ratée d’un fichier gedcom polluera votre base de données…

Si l’on publie sa généalogie, les erreurs vont se répandre à la vitesse de l’Internet, avec un double effet « kiss cool » : vous conforter dans vos erreurs – vous retomberez bientôt sur des données confirmant les vôtres, car copiées sur votre arbre – et provoquer parfois quelques échanges houleux avec d’autres généalogistes – mais l’avantage est que vous pourrez alors corriger.

Sources : www.yvongenealogie.fr/2012/09/methodes-ressources/erreurs-genealogiques-genealogie-part-1/