Newsletter Catalogue

Éléments généalogiques sur la communauté juive de Belgique

Navigation » En savoir plus » Mes ancêtres juifs

Historique

La population juive d'Europe se compose de juifs séfarades, éfarad signifiant en hébreu et de juifs ashkénazes signifiant en hébreu, qualificatif qui désigne actuellement les juifs originaires d'Allemagne, d'Autriche et de l'Europe de l'Est . L'Édit d'expulsion du 31 mars 1492 signé à Grenade par les Rois Catholiques oblige les séfarades à une émigration forcée d'Espagne vers l'Afrique du Nord, mais également vers l'empire Ottoman, l'Italie et les Pays Bas. Par le décret du 20 juillet 1808, dit décret de Bayonne, l'empereur Napoléon 1er oblige les juifs à choisir un nom de famille. La coutume faisait suivre le prénom de celui du père comme par exemple Jacob, Moïse (Jacob, fils de Moïse). Les premiers sépharadim arrivent à Bruxelles à la fin du XIXe siècle En 1830, la religion juive est reconnue au même titre que les autres religions pratiquées en Belgique.

Où peut on trouver les archives juives?

  • Avant 1830, aucun document n'a été retrouvé pour la Belgique.
  • Entre 1894 et 1914 certificats de naissance, mariage, décès, des biographies sur des personnalités (au sens large) juives de Belgique et une photothèque de 12 000 photos sont consultables au Cercle de Généalogie Juive de Belgique.
  • Dans le recensement de Bruxelles de 1856.
  • Dans les communautés juives de Belgique.
  • Les cimetières juifs, sources incontournables pour une recherche généalogique.
  • Dans une base de données contenant 1765 personnes inhumées à Putte, également disponible au Cercle de Généalogie Juive de Belgique.
  • En cours de réalisation, une base de données incluant toutes les personnes inhumées dans les cimetières de Belgique jusqu'en 1914.
  • Dans le livre de Philippe Pierret sur le cimetière du Dieweg du XIXe siècle publié par l'éditeur Devillez.
  • Sur le site web http://www.mjb-jmb.org
  • Aux différents sièges des synagogues de Belgique Bruxelles, Anvers et Liège.
  • Dans les kétouba, acte de mariage religieux.
  • Les registres de circoncisions.
  • Les actes de divorce religieux.
  • Les archives liées à la Shoah.

Bibliographie

Recherches en milieu juif n°183, Gé-Magazine, juin 1999.
Site web, Cercle Généalogique Juif de Belgique, avril 2001. 
La communauté sépharade de Bruxelles, Site web, A. Rivka Cohen, avril 2001 


Fournisseur de contenu  © HERALY YVES (24/04/2001)