Newsletter Catalogue

Comment éviter les pièges

Navigation » Nos pistes » Comment débuter une généalogie » Les erreurs en généalogie

Si vous voyez votre nom écrit de façon différentes selon les actes. Cela ne veut pas dire que ce ne sont pas vos ancêtres. Seul la filiation peut détermine un ancêtre s’identifie par rapport à un autre !

La Filiation : Principe qui précise la transmission de la parenté. Il ya un lien de filiation entre deux individus lorsque l'un descend de l'autre ou lorsque l'un et l'autre descendent d'une même personne. Ensemble des processus sociaux qui définissent, de génération en génération la parenté entre individus ou la qualité de membre d'un groupe social

La filiation naturelle :
Lien de parenté qui unit un enfant à son père (filiation paternelle), à sa mère (filiation maternelle) ou aux deux (filiation parentale qui n'est employée que morsque les parents de l'enfant ne sont pas mariés légalement.

La Filiation Illégitime : Tant qu'un enfant naturel n'a pas été reconnu volontairement ou qu'il n'a pas établi sa filiation en justice, il est juridiquement étranger à ses père et mère. ceux-ci ne sont pas tenus de le nourrir, de l'entretenir, de l'éduquer. Il n'est pas appelé à hériter d'eux, mais par contre comme tout étranger, il peut recevoir d'eux des donations ou être institué leur légataire

Pour peu que votre ancêtre ait un nom un peu courant  il ne faut pas tomber dans le piège de l'homonymie. Souvent la répétition des même prénoms peut vous poser des problèmes. Il faut recouper vos sources !

Homonymie : Qualilté de ce qui est homonyme.

Homonyme : Se dit d'une personne, d'une ville, etc. qui a le même nom propre qu'un autre.

L’âge : Souvent transcrit dans les actes par exemple dans les mariages ou décès ceux-ci peuvent être approximatifs

Ne vous y fiez pas à l’année près, surtout pour les actes les plus anciens.
Cherchez les actes de naissances dans une fourchette de 10 années avant et après la date estimée.

Le domicile

Le mariage devait avoir lieu dans la commune de domicile d’un des futurs époux. Par tradition dans l'ancien régime celui-ci se faisait dans la paroisse de l'épouse.
Attention : domicile ne signifie pas forcément lieu de naissance.

Source Léon Roy, Dictionnairede Généalogie, Edition Labor 2001, p 280 & 332